LLC-OLYMPIC / Today is a great day

partagez sur

URLC-Olympic Charleroi, 9 mars, 20h. Un classico au parfum d'apothéose. L'URLC sera peut-être championne officielle, ce week-end. Cela passe par un succès qu'il va falloir vachement mériter, derby et rivalité obligent, ce samedi soir, contre l'Olympic. Cela passe ensuite par le résultat des deux derniers concurrents qui prestent dimanche. Quelques news des coulisses de l'exploit...

 

Antenne Centre. Notre célèbre télé régionale est sur la balle. Elle a anticipé un éventuel titre prononcé dimanche vers 17h en lançant une invitation anticipée au président Kazanci, au staff et joueurs sur le plateau d'Antenne Centre, dimanche soir.

 

Assistance. Elle est attendue nombreuse, derby et parfum de titre obligent. En cas de succès contre l'Olympic, le titre serait virtuellement dans la poche puisque Hamoir n'a pas demandé de licence et que Visé serait à 18 points avec 6 victoires de moins, à 6 matches de la fin. Le bouche à oreille a fait son chemin en ville et dans le Centre.

 

Le stade est prêt. La direction a anticipé le climat de fête qui pourrait suivre le classico. Les supporters de la tribune 1 auront accès aux 2 buvettes centrales 1 et 2 (en bon accord avec la RAAL) et à la panoramique (tribune 2). Le food truck "pur boeuf" et pain steack, chouchou des supporters sera de la partie pour équilibrer faim et soif.

 

Collector. Le t-shirt collector de la saison 2018-2019 est là et bien là.

 

Supporters et CDF, même combat. Les Ultrascool ont battu le rappel pour remplir la T2. Le centre de formation sera en renfort massif toujours en T2.

 

Ticket du jour. Il est à 6 euros. Un tarif démocratique pour un derby de prestige et un match qui deviendra culte dans  l'histoire du club.

 

Coup d'envoi. Le groupe Gobert, avec Carmelo Napoli et Etienne Demulier (Demulier mazout) sont confirmés côté sponsors. Côté joueurs et entraîneurs, c'est confirmé aussi, il y aura Hocine Chebaiki, un des leaders de l'US Centre de 2008 à 2012, Dieumerci Ndongala, notre étoile qui a bien filé, de Charleroi à Genk après son passage chez nous et Théo Buelinckx, un des coachs qui a marqué l'histoire du club.