Voeux et rétro du Président

partagez sur

Un coup dans le rétro, d'abord. 2018 a été l'année de tous les contrastes à La Louvière Centre. En résumé: hiver pourri, printemps "réveil", été et automne intenses et chauds.

 

La météo du club est passée de -10 degrés en début d'année civile au temps doux des victoires, des matchs aboutis. On est passé des supporters frustrés et éparpillés à des fans contents et fédérés. D'une équipe bonne sur le papier (saison 2017-18) à une bonne et humble sur le terrain, la version actuelle.

 

Cette inversion de tendances a concerné le club de bas en haut. En mai à Liège, au tour final, l'équipe avait été globalement à la hauteur. A un fait de jeu qui pose toujours question, nous serions peut-être en D1 amateurs. Un bien pour un mal, peut-être. Les grands changements sportifs opérés en 2018 (changement de staff et accession de Mohamed Dahmane dans une double fonction de joueur et cadre du club) ont été déclencheurs. On est passé du statut du club qui subit à celui qui agit. Act, don't react. 

 

La plupart des acteurs des coulisses de club ont pris conscience du plaisir de s'investir avec la volonté de faire de son mieux. L'équipe a été complètement refaite sur une nouvelle philosophie de travail, un autre état d'esprit, des comportements et attitudes appropriés. La structure du club s'est "remplumée", des renforts extérieurs ont consolidé la communication du club, la gestion administrative, la coordination, le juridique, commercial. 

 

Un club affaire s'est créée avec l'Entente Binchoise et le Summer Music Festival. Nos sponsors sont globalement restés, beaucoup d'autres sont arrivés cet automne. Optimisme + dynamisme... Même si les choses vont mieux, on ne le prend pas de haut, conscients que l'on peut et doit s'améliorer dans tous les secteurs du club. 

 

2019 va commencer en fanfare avec le derby louviérois. Il tombe à un très bon moment pour les deux équipes de la cité de la louve. Elles ont terminé l'année 2018 en boulet de canon. Dans quel état de forme seront-elles après la trêve du nouvel an? Les enjeux sportifs, titre et tour final, seront au centre du terrain du derby. 

 

Des curiosités qui pimentent. Toute la ville en parle depuis des semaines. Car ce derby est unique ou presque. Deux équipes dans la même division et occupant le même stade. Cela existe à Bruges et La Louvière, nulle part ailleurs. Deux villes qui aiment et respirent le foot. Fadel Brahami, ex-joueur de la RAAL de la grande époque et Michel Wintacq, joueur à La RAAL et joueur-entraîneur à l'UR La Louvière Centre seront au coup d’envoi d'un derby passionnant et rassembleur de tous les amateurs de foot de la région du Centre, du Hainaut. 

 

Rendez-vous le 12 janvier à 20h au stade du Tivoli.

 

Je souhaite à tous les amateurs du foot de la région du Centre, une année faite de bonne santé, de bonheur simple, de convivialité et de confiance en l'avenir.

 

Votre président, Hüseyin KAZANCI