LL-RFB / 9 bonnes raisons d'assister au derby

partagez sur

Les bonnes raisons d'assister au derby La Louvière Centre-RFB du dimanche 28 octobre à 15h.

 

1. On ne s'embête pas au Tivoli. Les supporters de La Louvière Centre ont vécu, depuis le début de saison, ou des matches de gala offensifs et/ou des matches de haute intensité. Contre la RAAL, Visé et Tilleur, notamment, avec de l'engagement à tous les étages, peu de temps morts et du suspense de la première à la dernière minute.

 

2. Le timing. Deux équipes en forme offensive. La Louvière Centre vient de mettre 4 buts à l'Olympic au terme d'un match qui a basculé dans le dernier quart d'heure. Le RFB a révélé son potentiel avec un duo en feu Chaabi-Petit, dans un match gagné 5-0 contre Durbuy, une référence haute dans la division. Ca va jouer et vers l'avant.

 

3. L'enjeu. Le RFB, annoncé comme un des outsiders pour le titre, vaut mieux que son classement. Il a tenu tête à Hamoir et Tilleur, deux "têtes de liste" de la division avant de "punir" Durbuy, lui aussi cité comme outsider. La Louvière Centre a gagné la première tranche et veut rester focus, solide, humble et réaliste au Tivoli.

 

4. Le public. Il vient de plus en plus nombreux au stade, ce qui pose des problèmes positifs d'encombrement des gradins, buvettes populaires et espaces vip.

 

5. La convivialité. Les deux écoles des jeunes seront associées à la fête sportive.

 

6. La qualité technique. Les deux équipes présentent des individualités offensives qui font vibrer les supporters par leur créativité. Ba, Chaabi, Petit, Bruylandts, Renquin, côté borain. La ligne offensive de La Louvière Centre, avec un partage presque égal des buts et passes décisives, est collective et efficace. La numéro 1 de la série.

 

7. La marque "2 étoiles". Les deux clubs ont un point commun : la qualité de leur recrutement made in France. Le RFB avait révélé sous l'ère "Arbonnier-Zarzecki" des joueurs qui ont ensuite fait carrière en D1 belge : notre joueur-manager Momo Dahmane (parti du RFB vers Mons, Bruges Genk), Teddy Chevalier (Zulte et Courtrai), "Wil" Dutoit (Saint-Trond et Ostende), Flo Stevance (Charleroi). Le RFB a gardé plus qu'un pied en France avec plusieurs joueurs qui font régulièrement l'objet de visites de scouts de D1.

 

8. Equilibre et abnégation. La Louvière Centre a recruté cette saison du "made in France" qui s'est vite adapté au foot physique exigé en D2 amateurs. Ils se moulent dans le collectif avec l'abnégation. Le foot qui a fait rêver et vibrer, depuis 20 ans, La Louvière, a souvent rimé avec l'excellence de joueurs et techniciens français.

 

9. Neuf ans. Cela fait 9 ans que les deux clubs ne se sont plus rencontrés en championnat. L'ouverture des portes se fera à 14h.